0px
5px
Bloc mini-fiches

 

Venez célébrer avec PDF Québec

la Journée internationale des droits des femmes
sous le thème de
l’Engagement des femmes pour un futur égalitaire

La présidente de Pour les droits des femmes du Québec (PDF Québec), 
Leila Lesbet, et les membres du conseil d’administration vous invitent à
célébrer la Journée internationale des droits des femmes qui aura lieu
dimanche le 7 mars de 14h00 à 17h00.

 

Programme de la journée

1e partie: Conférence de Madame Pauline Marois,
première femme Première Ministre du Québec

2
e partie: Hommage à Maître Christiane Pelchat, avocate et grande féministe

3
e partie: Parole aux femmes sur le thème « L’effacement des femmes »


Invitée spéciale: L’humoriste Nabila Ben Youssef
___________________________________________

LA FÊTE AURA LIEU SUR LA PLATEFORME ZOOM
Un lien Zoom vous sera communiqué par infolettre quelques jours avant l’évènement

 


Nous espérons que vous serez nombreuses et nombreux
à participer à cet évènement!


__________________________________________________________________________


 

CE QUE NOUS AVONS FAIT

Commissions parlementaires

Mémoires

PDF. Québec soutient   

Librairie

Communiqués

Assemblées générales

Nos 8 mars
______________________
NOS POSITIONS
Dossiers

Prix PDF.Québec

Revue de Presse

Conférences

______________________________

VIOLENCE FAITE AUX FEMMES
Voir le résumé du rapport Rebâtir la confiance

_______________________________

NOS COMITÉS
Appel aux membres qui désirent s'impliquer

_______________________________

PDF-Québec appuie la loi 21 sur la laïcité
Résumé de la plaidoirie de
M
e Christiane Pelchat, 14 décembre 2020
Pour les Droits des Femmes du Québec remercie Me Christiane Pelchat d’avoir accepté de le représenter pro bono dans le procès de la loi 21.
...suite

JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

Conférencière: Madame Pauline Marois, première femme
Première Ministre du Québec.

 

Pauline Marois


Biographie                                                                                                        

Née à Québec, le 29 mars 1949, fille de Grégoire Marois, mécanicien, et de Marie-Paule Gingras.


Étudia au Collège Jésus-Marie. Obtint un baccalauréat en service social de l'Université Laval en 1971 et une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l'École des hautes études commerciales de l'Université de Montréal en 1976.

Collabora à la mise sur pied de l'Association coopérative d'économie familiale de l'Outaouais en 1970, puis fut consultante budgétaire et agente de formation de cet organisme en 1971. Responsable du service animation participation au Conseil régional de développement de l'Outaouais de septembre 1971 à février 1973. Coordonnatrice du cours de technique en assistance sociale au Cégep de Hull de mars à septembre 1973. Participa à la création de CFVO, la première coopérative de télévision au Québec, en 1973. Directrice générale du CLSC de l'Île-de-Hull de juillet 1973 à septembre 1974. Initiatrice des services d'urgence sociale du Centre de services sociaux (CSS) du Montréal métropolitain et responsable de l'orientation, de la programmation et de la gestion des services spécialisés à l'enfance en 1976.

Attachée de presse du ministre des Finances du Québec, Jacques Parizeau, d'octobre 1978 à mars 1979. Consultante pour l'Association des CSS du Québec en avril 1979. Directrice du cabinet de la ministre d'État à la Condition féminine en 1979. Membre du bureau de direction de l'Association Québec-France en 1978 et en 1979. Élue députée du Parti québécois dans La Peltrie en 1981. Ministre d'État à la Condition féminine dans le cabinet Lévesque du 30 avril 1981 au 9 septembre 1982. Vice-présidente du Conseil du trésor du 9 septembre 1982 au 12 décembre 1985. Ministre déléguée à la Condition féminine du 9 septembre 1982 au 29 novembre 1983. Ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu dans les cabinets Lévesque et Johnson (Pierre Marc) du 29 novembre 1983 au 12 décembre 1985. Ministre déléguée à la Condition féminine du 17 juin au 16 octobre 1985. Candidate défaite à la direction du Parti québécois le 29 septembre 1985. Défaite en 1985. Membre de l'exécutif du Parti québécois jusqu'au 12 juin 1987.

Trésorière de la Fédération des femmes du Québec en 1987. Consultante à la Société Elizabeth Fry en 1988. Chargée de cours à l'Université du Québec à Hull en 1988.

Candidate du Parti québécois (PQ) défaite dans Anjou à l'élection partielle du 20 juin 1988. Conseillère au programme du PQ de mars à novembre 1988. Vice-présidente du PQ de novembre 1988 à septembre 1989. Élue députée du PQ dans Taillon en 1989. Réélue en 1994, en 1998 et en 2003. Présidente de la Commission des affaires sociales du 29 novembre 1989 au 24 juillet 1994. Ministre déléguée à l'Administration et à la Fonction publique et présidente du Conseil du trésor du 26 septembre 1994 au 3 novembre 1995 et ministre des Finances et ministre du Revenu dans le cabinet Parizeau du 3 novembre 1995 au 29 janvier 1996. Ministre de l'Éducation dans le cabinet Bouchard du 29 janvier 1996 au 15 décembre 1998 et ministre de la Famille et de l'Enfance du 2 juillet 1997 au 15 décembre 1998.

Ministre d'État à la Santé et aux Services sociaux, ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre de la Famille et de l'Enfance du 15 décembre 1998 au 8 mars 2001. Vice-première ministre du 8 mars 2001 au 29 avril 2003, ministre d'État à l'Économie et aux Finances, ministre des Finances et ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie dans le cabinet Landry du 8 mars 2001 au 25 septembre 2002, ministre de l'Industrie et du Commerce du 30 janvier au 25 septembre 2002 et ministre des Finances, de l'Économie et de la Recherche du 25 septembre 2002 au 29 avril 2003. Candidate défaite à la direction du PQ le 15 novembre 2005. Démissionna comme députée le 20 mars 2006.

Devint chef du PQ le 26 juin 2007. Élue députée du PQ dans Charlevoix à l'élection partielle du 24 septembre 2007. Réélue en 2008 et dans Charlevoix−Côte-de-Beaupré en 2012. Chef du deuxième groupe d'opposition du 1 octobre 2007 au 5 novembre 2008, puis chef de l'opposition officielle du 15 décembre 2008 au 1 août 2012. Première ministre du 19 septembre 2012 au 23 avril 2014. Défaite en 2014.

Reçut le grade de grand-croix de l'Ordre de la Pléiade le 17 mars 2004.

Date de mise à jour de la biographie par l’Assemblée nationale : Mai 2014

Depuis son retour à la vie privée, elle a participé à plusieurs travaux de recherches sur l’élaboration des politiques publiques au Québec en plus de diriger des ateliers et de donner des conférences sur le rôle et l’engagement des femmes.

Elle coopère régulièrement à des publications portant sur l’avenir de la société québécoise et milite pour que tous aient accès à des services de qualité à un coût abordable durant la petite enfance. Elle collabore à différentes activités philanthropiques dans le domaine des arts et de l’entraide international. Elle préside actuellement une campagne de financement pour la promotion du français.

DISTINCTIONS HONORIFIQUES
2001 : le prix MBA de l’année décerné par l'Association des MBA du Québec (30 novembre)
2004 : le Grade de commandeur de l'Ordre de la Pléiade (17 mars)
2006 : la Médaille Gloire de l'Escolle de la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval
2008 : un Hommage de la part de l’Ontario Coalition for Better Child Care (22 octobre)
2011 : le Prix Louis-Joseph-Papineau, Rassemblement pour un pays souverain (28 mars)
2012 : remise de « Appreciation Plaque » par « Asian Citizen's Center for Environment and Health School of Public Health, Seoul National University Ban Asbestos Network Korea » (21 décembre)
2015 : le Grade de Grand-Croix de l'Ordre de la Pléiade (18 mars)
2018 : un Doctorat honoris causa en travail social de l’Université Laval (17 juin) 

                                                                                                                        Le 30 novembre 2018

 

__________________________________________________________________________

Nouvelles internationales

_______________________________                                                                                                        


Préservons les acquis des femmes dans le sport




Pour sauver le sport féminin
Soutenez le mouvement Save Womens Sport

SAVE Women’s Sport est une coalition de groupe féministes qui demandent au Comité International Olympique (CIO) de suspendre les critères d’éligibilité des athlètes transgenres dans les compétitions féminines d’athlétisme (sachant que les normes de l’IAAF servent souvent de référence pour les autres sports olympiques)
Lire plus
______________________________

Pétitions
Appel international pour arrêter les travaux de la conférence de La Haye visant à réglementer la maternité de substitution.

Nouvelles et communiqués les plus récents

Polytechinique : 31 ans déjà

4 décembre 2020

Dépôt du mémoire de PDF Québec sur les thérapies de conversion concernant l'identité de genre

5 novembre 2020
   

Le recours aux mères porteuses: abolir plutôt que réglementer

15 octobre 2020
50px

Prochains événements

50px
0px